logo spip

Rennes : rassemblement le 27 septembre

mercredi 27 septembre 2006.
 

Le Collectif de Soutien aux Personnes Sans-Papiers appelle à un

RASSEMBLEMENT

MERCREDI 27 SEPTEMBRE à 15h
devant la Préfecture à Beauregard


SEPTEMBRE 2006 :
LA CHASSE À L’ENFANT NE DOIT PAS REPRENDRE

Au printemps dernier, les mobilisations croissantes dans et autour des établissements scolaires (élèves, enseignants, parents d’élèves...), les cérémonies publiques de parrainage, ont retardé, freiné la chasse à l’enfant, et , craignant pour son image, M. Sarkozy a publié, avec beaucoup de confusion, la circulaire du 13 juin à grand renfort de publicités et de pseudo humanisme.

Vaste duperie !

Comme M. Sarkozy l’avait annoncé dès le 24 -juillet, seulement 6924 dossiers ont été régularisés... alors que les personnes avaient jusqu’au 13 août pour déposer une demande. Bref M. Sarkozy déclarait les résultats avant que les candidats ne passent l’examen, voire ne s’y inscrivent !

Pourtant 33 500 familles ont déposé un dossier. De plus son application a été très variable d’une préfecture à l’autre. Et nationalement, d’une préfecture à l’autre, des dossiers similaires ont reçu des réponses opposées !Les préfectures ont fait tout leur possible pour ne pas dépasser le taux de 20% de régularisations fixé par le ministre.

Ainsi en Ille et Vilaine, sur 225 adultes ayant déposé un dossier, 46 ont obtenu une régularisation. Et on ne sait rien des dossiers refusés pour non conformité aux critères pourtant très flous de la circulaire.

C’est donc environ 125 familles dont les enfants reprennent le chemin de l’école sous la menace de l’arrestation et de l’expulsion.

Nous ne pouvons pas laisser faire en notre nom !

La mobilisation de tous ceux qui s’indignent qu’on procède à des expulsions a obligé le gouvernement à modérer à deux reprises la chasse à l’enfant. Mais le ministre et son médiateur déclarent sans état d’âme que « les personnes non régularisées ont vocation à retourner dans leur pays ».

Mobilisons-nous à nouveau pour exiger la régularisation des élèves et de leurs familles ainsi que celle des jeunes majeurs. Ils ne doivent plus vivre dans la terreur permanente de l’arrestation, ils doivent vivre, travailler et élever leurs enfants, faire des projets d’avenir.

Haut et fort, disons

OUI AUX REGULARISATIONS POUR TOUS
NON AUX EXPULSIONS !


MERCREDI 27 SEPTEMBRE à 15h
devant la Préfecture à Beauregard
Rennes