logo spip

Nantes : réunion le 21 septembre

jeudi 21 septembre 2006.
 



Le Collectif Nantais Uni-e-s Contre une Immigration Jetable tiendra sa

prochaine réunion

jeudi 21 septembre à 18h30
au GASProm - ASTI de Nantes

(24, rue Fouré - 44000 Nantes)

COMPTE RENDU DE LA REUNION
DU JEUDI 14 SEPTEMBRE 2006

Présents : CGT, CSF, GASProm-ASTI, LDH, MRAP, SCALP-No Pasaran, Sud Etudiants.

Ordre du jour :
- Compte rendu du rendez-vous avec la DDASS
- Manifestation du 16.09
- Auto organisation des Sans-papiers

Rendez-vous à la DDASS :

Martine et Françoise y ont rencontré M.Mangin et Mme Taillandier. Plusieurs sujets ont été évoqués.

- Autorisation de présence dans les CADA pour les personnes régularisées : 2 mois en période d’été - 5 mois en période hivernale.
- Il a été remarqué qu’il n’y a pas d’accompagnement social pour les personnes à l’hôtel.
- Les personnes statutaires pourront obtenir plus facilement un HLM.
- Pour obtenir le FSL (fond de solidarité pour le logement), la carte d’un an est exigé et la solvabilité prouvée par un emploi en CDI.
- Il a été regretté que les logements à l’hôtel soient encore si nombreux par rapport aux logements pérennes en considération de leurs coûts :

de 410 à 640 € mensuels en ALT

1800 € mensuel en moyenne dans les hôtels !

- Obtention de l’ASE : d’autres cas de non-versement sont signalés. Il a été décidé d’une démarche auprès du Conseil Général pour le pousser à accomplir ses attributions. Martine et Jacqueline seront présentes ainsi que le Collectif « Enfants Etrangers, Citoyens Solidaires » entre autres pour cette démarche.
- Difficultés d’obtention de passeport : une démarche semble possible, celle d’obtenir auprès du greffe du Tribunal un jugement supplétif (s’adresser au Greffe).
- Pour la visite médicale OMI et les frais de chancellerie, il semblerait qu’on se dirige vers la gratuité (source ex SSAE).

Manifestation du samedi 16 septembre 2006 :

14h30 Place du Commerce à Nantes. Les tracts continuent d’être distribués dans les Lycées. Cédric prépare une intervention.

Auto organisation des réfugiés :

Une discussion s’est instaurée à propos de l’auto organisation espérée des sans-papiers, d’un local possible au GASProm. Tout en étant conscient que rien ne se décrète.