logo spip

Marseille : compte rendu de la réunion du 19 juin

mardi 20 juin 2006.
 



Uni(e)s contre une immigration jetable

Compte rendu de la réunion du 19 juin 2006 à Espace

Associations présentes : Cimade, RRR, Amnisty, PC, FCPE, Médecins du Monde, Radio Galère, collectif contre les expulsions et les reconduites à la frontière, assocation Transcultures, RESF, Espace, FNAS, Solidaires, Mille Bâbords, CCFD, Pastorale des Migrants, Centre des cultures, Cimade Aix, LDH, Église réformée de France Marseille nord, ASTI Aix, Collectif Formation des Travailleurs Sociaux, Le Rouet à Cœur Ouvert, ATMF excusée des Sans-papiers et des citoyen(ne)s.

Avant tout :
À destination des familles concernées par les dossiers de régularisation, des enseignants et personnels de vie scolaire, des parrains et marraines... de réunir tous les documents possibles attestant la scolarisation continue des enfants et le suivi de leur scolarité par leurs parents (certificats de scolarité _ + attestation des enseignants ou du personnel de l’éducation nationale) et montrant que les parents exercent l’autorité parentale (certificats médicaux, copie des carnets de santé, attestation des pédiatres...)

1. Bilan des actions

- Mardi 6 juin : conférence de presse devant le nouveau centre de rétention du Canet.
Bonne couverture médiatique, une dizaine de journalistes. Reprise dans les journaux télévisés midi et soir, la 6, l’ensemble de la presse y compris les journaux gratuits.

- Dimanche 11 juin : manifestation du centre de rétention du Canet à la porte d’Aix rebaptisée « Prote de la fraternité et de la solidarité ».
Environ 200 personnes. Marche dynamique avec les Sans-papiers bien visibles. Incident avec la police qui a tenté d’interdire la distribution des tracts.
Excellent reportage sur FR3 (qui n’a pas gardé la vidéo en archive comme elle le fait habituellement...). Quasiment pas de couverture de presse alors qu’il pouvait y avoir une photo assez spectaculaire. Y a-t-il eu des pressions ?
- Occupation du Mistral : rencontre avec le Préfet le vendredi 16 juin.
Les Sans-papiers ont quitté l’ex-OMI (DDE) le 1er juin pour occuper le Mistral, centre diocésain de l’Église catholique.
Le Préfet a reçu le 16 juin 4 associations chrétiennes (CCFD, Pastorale des Migrants, Secours Catholique et Cimade), à la suite de la demande du nouvel évêque, qui est contre la loi Sarkozy.
Le Préfet visiblement ne connaissait pas le sujet et le fonctionnement de ses services.
Peu de chose obtenue, si ce n’est par les possibilités d’ouverture de la dernière circulaire Sarkozy, qui laisse une liberté d’appréciation au Préfet. Il a promis que tous les Sans-papiers seraient reçus, sans risque d’être arrêtés aux guichets de la préfecture (pendant les deux mois qui viennent). Tous les occupants seront reçus prioritairement. Mais tous ne seront pas régularisés.

Si la circulaire est un signe de recul face à la pression, il faut garder à l’esprit que c’est un petit recul, qu’il est difficile à mesurer pour le moment et qu’il est provisoire. Cela ne doit pas empêcher de continuer la lutte, en particulier avec ceux qui ne seront pas régularisés.

Le traitement des dossiers se fera au cas par cas, non seulement pour les Sans-papiers inscrits sur la liste Mistral, mais aussi hors du collectif.

Attention également : aujourd’hui, avec la nouvelle loi, l’obligation à quitter le territoire se fera en même temps que la reconduite à la frontière, pas de recours possible. Il faudra continuer la lutte avec ceux qui seront refusés.

2. Questions pratiques
a) La constitution du dossier

Une avocate au Barreau, représentante de l’association des juristes marseillais, apporte des précisions :
Il est essentiel que les dossiers soient complets et qu’y figurent en particulier :
- la continuité du séjour des parents sur le territoire national , ainsi que celle de leurs enfants,
- la photocopie du carnet de santé (qui démontre le suivi médical des enfants par leurs parents),
- des attestations auprès des membres des écoles (qui démontrent le suivi de la scolarité des enfants par leurs parents ainsi que l’assiduité à l’école).

Une fiche de procédure sera bientôt disponible.

La chaîne 6 cherche un jeune parrainé et son parrain pour une émission : il sera souhaitable de leur faire passer cette fiche pour qu’elle apparaisse durant l’émission.

b) Le RDV à la Préfecture
Important : la photocopie du ticket d’attente à la Préfecture qui prouvera la présence de l’étranger au guichet en cas de dossier incomplet.
Rappel : l’urgence est actuellement auprès des établissements scolaires qui vont fermer pour les vacances : témoignages, certificats de santé et de scolarité.

3. Aide à la constitution des dossiers
Deux réunions sont prévues pour préparer 10 jours début juillet d’aide non-stop à la constitution des dossiers de régularisation des Étrangers :

- Lundi 26 juin : 18 h 30 à Espace
Réunion d’organisation des 10 jours - décider du lieu, du planning, etc.
- Mercredi 28 juin : 16 h à 18 h à Espace
Réunion d’information pratique aux parrains
- Mercredi 28 juin : 18 h à Espace
Réunion d’information « comment monter un dossier de régularisation »
Pour préparer les assos-personnes qui participeront aux 10 jours de juillet. Appel : il y a besoin de monde (assos) pour cette action.

Comment faire parvenir les infos aux gens concernés :
Médias, tract, Mosquées, journée parrainage du 24, le meeting unitaire d’Aubagne, etc.
Pour l’information aux Écoles, proposition de Solidaire, RESF.
Important également les points d’appui hors-Marseille. Prévenir le département pour la journée de formation (question de la sous-préfecture).

4. Manifestation nationale du samedi 1er juillet
Une manifestation à Marseille, qui partira à 18 h de la Mairie vers la Préfecture, est décidée.
RESF coordonne : on reprend le tract national. Elle sera aussi annoncée à la réunion de parrainage de dimanche. Les Sans-Papiers se proposent en particulier pour distribuer le tract quand il sera prêt.

5. Les différents comités ou groupes de travail

- Résurgences (réseau d’urgence). En cas d’expulsion, inonder par exemple de mails tous les services concernés.
- Comité de vigilance 35bis TGI centre de rétention du Canet : commencera en septembre.

6. Prochaine réunion : lundi 10 juillet - 19 h 15
Une veille d’été est prévue tous les quinze jours.

Dates à retenir :
- mercredi 21 juin - 17 h 30 : peaufinage des parrainages -> Bourse du Travail
- samedi 24 juin - 9 h : cérémonie des parrainages -> mairie des 15/16
- lundi 26 juin - 18 h 30 : organisation des 10 jours -> Espace
- mercredi 28 juin - 16 h : informations pratiques aux parrains -> Espace
- mercredi 28 juin - 18 h : comment monter un dossier de régularisation -> Espace
- lundi 1er juillet - 18 h : manifestation appel national -> Mairie Vieux Port
- lundi 10 juillet - 19 h 15 : réunion/veille d’été du collectif UCIJ -> Espace


Compte rendu de la réunion UCIJ du 19 juin à Marseille