logo spip

Laval : manif 20 juin journée des réfugiés

mardi 20 juin 2006.
 



Réseau Éducation Sans Frontières 53
resf53[AROBAS]orange.fr

20 JUIN 2006 JOURNEE MONDIALE DES REFUGIE(E)S


C’est l’occasion de rappeler aux états leurs obligations en matière de protection des réfugiés. Les réfugié(e)s sont les personnes qui fuient leurs pays en raison des craintes ou menaces telles que définies par la convention de Genève ( ratifiée par la France). Nous affirmons qu’un(e) réfugié(e) est aussi toute personne qui fuit son pays en raison de l’impossibilité d’y mener une vie décente pour quelque raison que se soit y compris la faim, l’exploitation...

Les lois sur l’immigration actuellement en vigueur ne respectent pas ces principes et condamnent de nombreuses personnes à vivre dans un état de non-droit. Pas de papier, ni de travail, donc pas de ressource ni de logement et pas d’accès à la citoyenneté.

Les lois actuellement en débat vont encore aggraver la situation de centaines de milliers de personnes vivant actuellement en France. Les conditions d’entrée, de séjour, de naturalisation vont terriblement se durcir, faisant des étrangers des outils au service du patronat, jetables après usage, puisque le titre de séjour sera dépendant du contrat de travail. La précarité à laquelle le gouvernement veut condamner les étrangers répond exactement au même utilitarisme économique que celui auquel il voulait cantonner la jeunesse avec le CPE. : Ouvrir la voie a une société précaire pour tous et condamner les sans papiers à la clandestinité à vie...

NON AUX LOIS LIBERTICIDES DU PROJET CESEDA !


Dans une circulaire du 31.10.05, le ministre de l’intérieur demandait aux préfets « de ne pas mettre à exécution avant la fin de l’année scolaire, l’éloignement des familles dont un enfant est scolarisé ». En clair, le 30 juin 2006, la CHASSE aux SANS PAPIER EST OUVERTE !
Le 06 juin 2006, face à la fronde des citoyens outrés par ces mesures et devant la détermination de ceux qui s’engagent à cacher ces enfants, Sarkozy fait quelques concessions. Pas d’expulsion de famille dont les enfants sont nés en France, ont toujours été scolarisés et ne parlent pas la langue de leur pays d’origine. Seul 2% des sans papiers seront concernés.

NOUS LES PRENDRONS SOUS NOTRE PROTECTION


Des milliers d’enfants, de jeunes et leurs familles risquent l’expulsion en masse, verront leur avenir et leur vie-même anéantis. Nous ne laisserons pas commettre ces infamies en notre nom. Chacun avec les moyens qui sont les nôtres, nous leur apporterons notre soutien, notre parrainage, notre protection. S’ils nous demandent asile nous ne leur fermerons pas la porte, nous les hébergerons et les nourrirons ; nous ne les dénoncerons pas à la police.

ENSEMBLE NOUS DEVONS CONTINUER D’AMPLIFIER LA SOLIDARITE ET EXIGER :
- ZERO reconduite à la frontière
- Régularisation immédiate de toutes les familles sans papier avec carte de 10 ans
- RETABLISSEMENT d’un vrai droit d’asile avec accès au travail pour les demandeurs d’asile
- ABROGATION DES LOIS Pasqua /Debré/Chevènement / Sarkozy

MANIFESTATION à LAVAL

MARDI 20 JUIN 2006 A 18H00
Place du jet d’eau et dépôt d’une motion à la Préfecture.


Premiers membres du réseau 53 : FSU.SNUIPP-FSU. SNETAP-FSU. SUD éducation. UNSEN-CGT.Délégués départementaux Education Nationale. Ligue de l’enseignement. .Alter-Egaux . Les 3 Mondes. CCFD. LCR. PCF. Les VERTS.

Appel à manifestation du 20 juin à Laval