logo spip

Toulouse : concert le 18 mai

jeudi 18 mai 2006.
 


Le collectif TOULOUSE LIBERTÉS organise

« Quand viendra-t-il le Printemps des Libertés ? »
2° édition du 15 au 20 mai 2006 à Toulouse


Etat d’urgence, projet de loi sur la prévention de la délinquance et dépistage des troubles précoces de l’enfance, circulaire étendant considérablement les conditions d’interpellation des étrangers, nouveau projet législatif sur l’immigration, interpellations et lourdes condamnations autour des manifestations récentes... L’actualité des derniers mois montre, parallèlement aux questions sociales et économiques rappelées par le mouvement anti CPE, la défiance vis-à-vis de la jeunesse, la dérive sécuritaire de notre société et la difficulté d’y résister collectivement.

Le collectif TOULOUSE LIBERTÉS propose à l’occasion de ce second PRINTEMPS DES LIBERTÉS de reprendre le débat autour de toutes ces questions.

PROGRAMME DU PRINTEMPS DES LIBERTES :

CONCERT DE SOUTIEN
AU COLLECTIF CONTRE L’IMMIGRATION JETABLE


JEUDI 18 MAI A 20H30
« LE CITRON BLEU »

18 rue des Paradoux à Toulouse


- 1ère partie : « Mister Brown » - Pop
- 2ème partie : « Sôdi » - Musique du monde.
4 € étudiants, 6 € autres

UCIJ Toulouse : (Premier signataires)
Act Up Toulouse, Alternative Midi Pyrénées, ARDRESI, ATTAC Toulouse, ATD Quart Monde, CIDES, C.C.P.S., CGT, Cimade, Coordination un logement décent pour tous, Confédération Syndicale des Familles, EMMAÜS, FCPE, FNARS, FSU, Le Collectif Inter Associations, LCR, Ligue des Droits de l’Homme, les Verts 31, les Verts Midi-Pyrénées, MRAP, Motivé-e-s, PCF, Ras l’Front, RESF 31, SUD Education, Survie, Syndicat des Avocats de France, UNEF, Union Syndicale Solidaires.


LE COLLECTIF TOULOUSE LIBERTES
Créé en novembre 2002 contre le projet de loi Sarkozy de " sécurité intérieure ", le collectif TOULOUSE LIBERTÉS s’est donné une double mission : - informer et sensibiliser sur les lois liberticides votées ou en préparation - Susciter une réaction contre la logique sécuritaire installée dans la société par les gouvernements successifs. Il est composé d’associations (Amicale du Nid, AT TAC Toulouse, Griselidis, Le Cri, Ligue des Droits de l’Homme, MRAP, CCPS Tsiganes Solidarité, Mix-Cité, 31, Collectif anti-délation, Ras l’Front...), de syndicats (Syndicat de la Magistrature, Syndicat des Avocats de France, SNPES PJJ, FSU, Sud Services publics, SUD santé sociaux,...), d’organisations politiques (PCF, LCR, AMP...)