Dominique Strauss-Kahn contre la suppression de la régularisation automatique pour les clandestins

AP 5 février 2006
 

PARIS (AP) - L’ancien ministre socialiste de l’Economie Dominique Strauss-Kahn s’est dit "choqué" dimanche par la proposition de Nicolas Sarkozy de supprimer la régularisation automatique des immigrés clandestins vivant en France depuis plus de dix ans.

"C’est quelque chose qui me choque. C’est le contraire de ce qui se fait dans tous les pays qui nous entourent", a-t-il constaté lors du Grand Jury RTL/Le Figaro/LCI. "Ce n’est pas un appel à l’immigration. Il faut contrôler cette immigration".

"Le fait de croire que l’on résout un problème en chassant des hommes, qui se sont peut-être mariés, ont eu éventuellement des enfants, qui sont là depuis dix ans et qu’on va renvoyer chez eux, me semble extrêmement inhumain au regard du problème qui est traité", a poursuivi le député du Val d’Oise.