logo spip

Tours : compte rendu de mobilisation le 27 avril

jeudi 27 avril 2006.
 


Dimanche 30 Avril au matin les familles de damandeurs d’asile, de sans papiers et les célibataires retournent à la rue, les nuits d’hotel payées par la Mairie de Tours et de Joué-Les-Tours prennent fin.

Le 27 avril au matin, le collectif de soutien aux demandeurs d’asile et aux sans papier de Tours, s’est a nouveau mobilisé :
- à 9h00 au café "le palais" place jean jaures, le PS de Tours s’offrait un petit déjeuner avec la presse. Le groupe socialiste a été interpellé par le collectif. Le représentant, aussi premier adjoint à la mairie de Tours, a dit que l’initiative de la requisition de logements vides, ne serait pas prise par la mairie. C’est à la prefecture de le faire (selon "la culture du texte" de loi L 641-1 du code de la construction et de l’habitation qui dit que le maire peut réquisitionner. La mairie de Bagnolet ou d’Orleans doit avoir une autre "culture du texte").
Cependant, le premier adjoint s’est dit "sensible" à la situation : le prefet devant demander l’avis du maire en cas de réquisition, la mairie se montrera ouverte a t il dit.
- à 10H le collectif s’est rendu au conseil général d’indre et loire, qui par l’ASE (aide sociale a l’enfance), doit prendre en charge "l’unité familiale des enfants en difficulté" (être à la rue quand on a 10 jours, ca ne doit pas etre une difficulté ?!)
Mais, apres remise d’un courrier par le collectif, personne n’a voulu recevoir de délégation, et les membres du collectif se sont faits evacuer par les forces de police.
- à 11H le collectif est allé interpellé les élus municipaux : mme BOSCH, élue au logement, recevra une délégation aujourd’hui à 14H.
- à 14H30, une délégation a été recue par Mme BOSCH : celle ci s’est engagée à écrire à la prefecture et au conseil général, sur les questions de l’aide sociale à l’enfance, et sur les questions du FSL de l’OPAC 37, spéciquement pour le conseil général.
Par ailleurs, Mme Bosch a sollicité le CCAS de la ville de Joué-Les-Tours, qui a acceptéde payer deux nuits d’hotel (vendredi et samedi soir) pour les 7 familles.
Cela ne résoud pas la question de la réquisition, ni celle des papiers pour tous et toutes.

Vendredi 28 avril à 10H00 nous nous retrouvons dans la cour intérieure de la mairie de Tours pour continuer notre mobilisation orientée vers les autres communes del’agglomération.