logo spip

Oise : appel et co-voiturage manif du 29 avril à Paris

samedi 29 avril 2006.
 



Collectif Solidarité Migrants Oise

Rendez-vous essentiel contre le projet d’immigration jetable de Mrs Villepin et Sarkozy :

Manifestation
du samedi 29 avril à 14 heures
Place de la République à Paris


Un départ en co-voiturage est organisé
à partir de Beauvais :
rendez-vous à la Maison des Syndicats
à midi précise !

(rue J.B. Baillière - derrière l’Université)

Soyons le plus nombreux, en particulier nous manquons de voitures et de chauffeurs pour amener tous nos Amis réfugiés qui veulent manifester...
Nous comptons sur vous, sur tous ! A l’heure où Sarkozy est en difficulté avec en particulier la mobilisation de l’ensemble des églises, enfonçons le clou ! Cette manifestation, si elle est réussie, peut être le point de départ d’une large mobilisation !

Et il y a de quoi se mobiliser, plus que jamais. A titre d’exemples, deux illustrations :
1- La dérive de Sarkozy vers l’extrême droite est désormais manifeste (si quelqu’un en doutait encore) afin d’aller chercher les électeurs du F. Haine “un par un s’il le faut”.
Ce week-end, il a déclaré : “S’il y en a que cela gêne d’être en France, qu’ils ne se gênent pas pour quitter un pays qu’ils n’aiment pas.” EN 1980, Le Pen déclarait : “La France, aimez-la ou quittez-la !”. Les affiches de De Villiers proclament : “La France, tu l’aimes ou tu la quittes.Eloquent !

2- Le nouveau projet CESEDA déjà en application ! Là aussi, c’est éloquent ! Et demain, ce sera pire encore ! Témoignage :
Hier à la préfecture de Paris, nous accompagnions la famille R. à la préfecture de Paris. Cette famille a obtenu un nouveau rdv pour le 9 mai afin de présenter : - un contrat de travail ( 35 h par semaine), "contrat de travail pour travailleur étranger" - le Kbis de la société embauchant le futur salarié - la liste des salariés de la société - le formulaire (ref cerfa n°61-2104) relatif au logement d’un travailleur étranger (art.R 341-4 du code du travail) rempli par l’employeur et à transmettre au Ministère du Travail - l’engagement de versement de la redevance et de la contribution forfaitaires rempli par l’employeur (formulaire ref cerfa n°12425*02). la somme des cette redevance et de cette contribution s’élevant à 893 euros pour un salaire brut inférieur ou égal à 1525 euros et à 1612 euros pour un salaire brut supérieur à 1525 euros !

Ces différents formulaires seront envoyés au Ministère du Travail qui acceptera ou non le contrat de travail.
En cas d’acceptation, le salarié se verra délivré par la préfecture une "carte de salarié" de 9 mois ou d’un an.

Ce titre existe actuellement mais je pensais qu’il était donné aux étrangers venant travailler en France pour une mission ponctuelle. Dans notre cas, il s’agit d’une famille déboutée par 3 fois du droit d’asile et qui construit, avec ses 2 enfants, sa vie ici.

Le titre de séjour qu’on leur propose est donc octroyé à titre économique, il est lié uniquement au contrat de travail et bien sûr, perte d’emploi signifie non renouvellement du titre !

Je croyais que la réforme du CESEDA était discutée à l’assemblée à partir du 2 mai mais apparemment la Préfecture de Paris prend les devants.Brigitte , RESF75

Notre responsabilité est grande, alors ON CONTINUE !