Les Eglises chrétiennes en appellent à Dominique de Villepin

"le Figaro", 21 avril 2006
 

Les trois présidents du Conseil des Églises chrétiennes en France, Mgr Jean-Pierre Ricard pour les catholiques, Jean-Arnold de Clermont pour les protestants, Mgr Emmanuel pour les orthodoxes, ont décidé d’écrire au premier ministre, Dominique de Villepin, pour lui expliquer les raisons de leur opposition au projet de loi Sarkozy.

Dans cette lettre, qui devrait être rendue publique lundi ou mardi prochain, ils estiment que les migrations sont « un véritable défi qui mériterait d’être situé dans le cadre d’une politique globale ».

Le président de la Fédération protestante de France craint « une fragilisation de la situation des migrants » et regrette la priorité accordée à la « logique économique ». « Depuis vingt ou trente ans, ajoute-t-il, ces questions ont été prises le nez sur des difficultés dont personne ne nie l’existence. Il est peut-être temps de s’en saisir en amont. » Jean-Arnold de Clermont espère que le chef du gouvernement renoncera à cette loi « supplémentaire » et compte sur une mobilisation « du même type » que contre le CPE.

Du côté catholique, Mgr Olivier de Berranger assure que Nicolas Sarkozy « est bien conscient que la résistance la plus forte à son projet viendra des chrétiens ». « Avons-nous été écoutés ou réellement entendus ? », s’interroge-t-il. Cette position serait largement partagée au sein de l’épiscopat. Mais, discrètement, quelques voix font cependant remarquer que l’opposition officielle au projet vient des évêques de la commission ad hoc et non pas des dix membres du « Conseil permanent » de la Conférence des évêques de France, qui pour l’instant restent silencieux.

Sophie de Ravinel