logo spip

Paris : rassemblement festif et pique-nique le 13 avril

jeudi 13 avril 2006.
 



SANS-PAPIERS et ETUDIANTS :
POUR UNE CONVERGENCE DE LUTTE CONTRE UNE PRECARITE GENERALISEE


RASSEMBLEMENT FESTIF et PIQUE-NIQUE
contre LE PROJET DE LOI CESEDA
JEUDI 13 AVRIL 2006 - de midi à 14h
PARVIS DES DROITS DE L’HOMME A PARIS - M° TROCADERO

Amenez instruments de musique, à boire et à manger


Les sans-papiers installés dans l’hémisphère Nord par contrainte économique ou politique sont les pre¬mières victimes de la globalisation. Une majorité d’entre eux (sur)vivent en France dans des conditions dégradantes. La loi cyniquement baptisée « pour l’égalité des chances » et le projet de loi sur l’immigration poursuivent un objectif commun pour l’actuel gouvernement : obéir aux injonctions du MEDEF et du pouvoir économique en multipliant les contrats précaires type CNE, CPE ou encore CIVIS et en exploitant les sans-papiers. Aujourd’hui, le salariat devient l’exception, le précariat la norme.

Depuis le samedi 18 mars 2006, des collectifs de sans-papiers, étudiants et soutiens occupent les anciens locaux du Service Social d’Aide aux Étrangers (SSAE) :
14, rue Auguste Perret - Paris 13e - Métro Tolbiac


Depuis le début de l’occupation, plus de 600 sans-papiers, notamment issus de foyers de migrants ont rejoint l’occupation de ce bâtiment vide depuis 6 mois, qui abritait le dernier service d’aide sociale aux étrangers.
Cette action s’inscrit dans une convergence des luttes contre l’exploitation d’une main d’œuvre flexible à volonté, proposée par le gouvernement sur le thème de « l’immigration choisie » (projet de loi Sarkozy). Des activités de rencontres entre étudiants et sans-papiers, des ateliers d’écriture et de réflexion ont lieu en permanence dans ce local,dont les sans-papiers et leurs soutiens revendiquent la réappropriation.

RASSEMBLEMENT FESTIF et PIQUE-NIQUE
contre LE PROJET DE LOI CESEDA
JEUDI 13 AVRIL 2006 - de midi à 14h
PARVIS DES DROITS DE L’HOMME A PARIS- M° TROCADERO

Amenez instruments de musique, à boire et à manger


Dimanche 19 mars, un courrier a été déposé au cabinet de la présidence de la République par l’ensemble des collectifs et structures signataires de l’appel afin d’obtenir une audience. Cette demande avec ces 5 points de revendication est restée sans réponse.

Nous exigeons :
- le retrait de la circulaire du 21 février 2006, qui incite à l’interpellation et à l’arrestation des sans-papiers en tous lieux, y compris dans les blocs opératoires
- l’abandon du projet de loi sur l’immigration (réforme du CESEDA)
- la régularisation globale des sans-papiers
- la mise à disposition des locaux vacants de l’ex-SSAE aux collectifs de sans-papiers d’Ile-de-France
- le retrait de la loi dite sur l’égalité des chances


CPE + CNE + SANS-PAPIERS + QUOTAS
= GLOBALISATION DU PRÉCARIAT


Le 9° collectif des sans papiers, ALIF (CSP 11°, CSP 12°, collectif de Montreuil pour les droits des sans papiers, CSP 77, CSP 92), Droits devant !!, Coordination francilienne des étudiants en grève (dont le collectif Javelot de l’annexe Paris 7, Paris 1 Tolbiac et Sorbonne, Paris 3, Paris 8, Paris 13 Villetaneuse...)
Soutenus par : Act Up, Alternative libertaire, Autremonde, CEDETIM, CdSL, CGT, COPAF, La Générale, LCR, Les Alternatifs, Les Verts, LDH, MRAP, Sud Education, Partenia 2000, Solidaires Paris, ...
Comité de soutien 13ème : A.L.13, LDH Paris 5 / 13, PCF 13e, LCR 13, Alternatifs 13, Les Verts 13, ...