Immigration : après la grève, le concert

"l’Humanité", 31 mars 2006
 

Jeunes correspondants

S’il est essentiel que nous soyons le plus grand nombre possible mardi dans la rue (et donc hors des ateliers et des bureaux !), il ne faut pas oublier qu’il existe d’autres modes de manifestation, mais aussi d’autres causes à défendre. C’est ainsi que dimanche 2 avril, la place de la République, à Paris, accueille à partir de 13 heures un grand concert contre la réforme du Code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile (CESEDA).

Cette loi, qui vient durcir un texte déjà bien peu « généreux » à l’égard des migrants, amènerait ni plus ni moins la création d’une « immigration jetable » et corvéable à merci par des employeurs souvent peu scrupuleux.

De nombreux artistes seront au rendez-vous lancé par les diverses associations membres du collectif Uni(e) s contre une immigration jetable (1) : Bernard Lavilliers, les Têtes Raides, Souad Massi, Louise Attaque, La Brigade, Mano Solo et bien d’autres. Alors, si vous voulez joindre l’utile à l’agréable, venez réaffirmer de concert que l’être humain n’est pas une marchandise, quel que soit l’endroit où le hasard l’a fait naître...

Ogor Martinache, étudiant en sociologie, Paris

Pour plus de détails, voir www.contreimmigrationjetable.org