Force ouvrière : pour une solidarité entre tous les travailleurs

FO 21 mars 2006
 

A l’occasion de la journée contre le racisme, Force Ouvrière souhaite rappeler son rejet absolu des idées, comportements ou actions racistes, xénophobes ou antisémites qui constituent une atteinte à la démocratie toute entière et son attachement au respect des droits de l’homme, aux valeurs républicaines de Liberté, d’Egalité, de Fraternité, de laïcité et de solidarité entre tous les travailleurs.

La lutte contre les discriminations fait partie intégrante de notre lutte syndicale et Force Ouvrière à l’occasion de cette journée appelle à une mobilisation accrue de tous ses militants pour lutter contre toutes les discriminations et le racisme.

A cet effet, une campagne d’affichage sur ces thèmes est lancée à compter de ce jour par notre Confédération.

Concernant la politique d’asile et d’immigration, nous considérons que les réponses ne sont pas dans le durcissement de la législation.

Compte tenu des modifications législatives précédemment adoptées en matière d’asile et d’immigration et des projets en cours, Force Ouvrière s’inquiète des dérives sécuritaires et du recul des libertés publiques.

A cet égard, nous considérons que le projet de loi modifiant les conditions d’entrée, de séjour et d’asile des étrangers (CESEDA) constitue une menace tant pour les libertés individuelles et les droits fondamentaux.

Force Ouvrière revendique une politique humaine de l’immigration créant les conditions d’une bonne intégration pour tous et définie dans le respect du dialogue social, tant il nous semble évident que ces questions sont intimement liées au contexte économique et social (conditions d’emploi, chômage, conditions de travail, précarité, formation, accès à l’enseignement, accès aux droits sociaux, législation du travail)

La France est riche de sa diversité.

C’est en application des principes républicains d’Egalité et de Fraternité que chacun doit y trouver sa place.