logo spip

Nantes : manif’ le 18mars

samedi 18 mars 2006.
 


EXIGEONS LE RETRAIT DU NOUVEAU PROJET DE LOI SUR L’IMMIGRATION !

MANIFESTATION
le samedi 18 mars 2006 à 15h00

Place Du Commerce à Nantes


REFORME DU DROIT DES MIGRANT-E-S
UNE ATTAQUE SANS PRECEDENT


Sarkozy et le gouvernement inventent le concept d’immigration jetable pour « en finir avec l’immigration subie et promouvoir une immigration choisie ».
Ce projet conduit à la négation totale du droit des étranger-e-s. Seules les personnes rentables pour l’économie française seront tolérées par le gouvernement sans aucune possibilité d’installation sur le territoire.


Réduire ainsi l’être humain à sa seule utilité économique est intolérable !
Ainsi, une carte de séjour temporaire sera attribuée à l’étranger titulaire d’un contrat de travail ; sa validité ne dépassera jamais la durée de ce contrat. Encore faudra-t-il que l’entreprise qui propose le contrat appartienne à un secteur professionnel choisi par le gouvernement. Il sera également créé une carte « capacités et talents », valable 3 ans et renouvelable, qui sera délivrée à l’étranger-e susceptible d’enrichir économiquement la France ou de participer à son rayonnement dans le monde. Ce projet renforcera également la sélection des étudiant-e-s étranger-e-s.
La suppression de la carte de séjour de 10 ans pour les personnes Sans-Papiers présentes depuis au moins dix ans en France les condamnera à la clandestinité et à l’exploitation.
Quant aux étranger-e-s en situation régulière, le droit de vivre en famille deviendra un exploit, car les conditions du regroupement familial seront considérablement durcies : ressources stables, accroissement des pouvoirs du maire sur les critères d’intégration.... . Le mariage d’un-e Français-e avec un-e étranger-e sera beaucoup plus contrôlé et immédiatement suspecté de mariage blanc ; les pères étrangers d’enfants français devront justifier leur paternité.
Pour espérer obtenir et conserver leur titre de séjour, les étranger-e-s devront, à la fois être bien « intégré-e-s », bien vu-e s par le maire de la commune, en bonne entente avec leur conjoint-e, apprécié-e-s par leur patron, disposer d’un « bon » salaire et d’un grand logement.

Ce projet attaque les droits fondamentaux de la personne
En stigmatisant les étranger-es, Sarkozy et le gouvernement désignent ces personnes comme responsables des principaux problèmes et maux de notre société et tentent de nous opposer les un-es aux autres, bradant les libertés fondamentales à des seules fins économiques et électoralistes. Nous savons d’expérience que le sort réservé aux personnes immigrées est révélateur de l’état d’une démocratie. Il est de la responsabilité de chacun-e d’entre nous de s’opposer à cette politique insupportable pour ces personnes et génératrice d’atteintes aux libertés de toutes et tous.

Avec le collectif national « Uni(e) contre une immigration jetable » qui regroupe plus de 250 organisations, le collectif nantais appelle à se mobiliser contre cette réforme, qui renforcera la précarité des étranger-e-s en France, régulier-e-s ou irrégulier-e-s, véritable population de seconde zone, privée de droits, livrée pieds et poings liés à l’arbitraire du patronat, de l’administration et du pouvoir.

EXIGEONS LE RETRAIT DU NOUVEAU PROJET DE LOI SUR L’IMMIGRATION !

MANIFESTATION
le samedi 18 mars 2006 à 15h00

Place Du Commerce à Nantes

Collectif nantais « Uni-e-s contre une immigration jetable » : AC ! CUN, AC ! Nantes, ALFA, Attac, ASAMLA, Cimade, CGT, Collectif Enfants Etrangers/Citoyens Solidaires, CNT 44, Collectif 29 mai, CSF, Emancipation tendance Intersyndicale, GASProm - ASTI, LCR, LDH, Les Alternatifs, les Verts, LO, MRAP, PCF, SAF, SCALP/No PARASAN, SMG, Sud-étudiant, Survie 44, US Solidaires, WASHMA-ATMF...


Tract pour la manif du 18 mars à Nantes